Blessés de la campagne d'Orient

De Genealorraine

Source[modifier]

Rapport au Conseil de santé des armées sur les résultats du service médico-chirurgical aux ambulances de Crimée et aux hôpitaux militaires français en Turquie, pendant la campagne d'Orient en 1854-1855-1856

Préambule[modifier]

Seuls les 100 premiers de chaque département sont affichés ici.

Pour plus d'informations sur les individus, se rendre sur la page indiquée sur le rapport en ligne sur Gallica.

397 noms

Blason meurthe et moselle.png Meurthe-et-Moselle[modifier]


*p.365 MARCHAL, Joseph, né le 27 septembre 1832, à Château-Salins (Meurthe). — Soldat au i474e de ligne. — Le doigt indicateur do la main gauche fracassé par une balle, le 19 avril 1.855

*p.352 TOILLIER, Michel, né le 15 décembre 1820, à Biderstroff (Meurthe). — Soldat au 21e de ligne. — Fracture de la main droite

*p.345 GOURIEUX, Joseph, né le 25 juin 1833, à Pont-à-Mousson (Meurthe). — Soldat au 80e de ligne. —^ Plaie compliquée à la main gauche

*p.329 AIBRY, Georges, né le 11 avril 1831, à Bertheleming (Meurthe). — Soldat au 39-e de ligne. — Coup de feu au poignet gauche, lésion grave de l'articulation, le 5 mars 1855. — Entré le .11 mars à l'hôpital do Gulhané

*p.327 ZADLER, Henri, né le 25 novembre 1829, à Marimont (Meurthe). — Soldat au 49e de ligne. — Fracture de l'avant-bras droit

*p.326 ROMAIN, Christophe, né le 12 février 1827, à Lostroff (Meurthe). — Clairon au 49° de ■ ligne. — Coup de feu au poignet gauche, le 8 juillet 1855

*p.310 PIERRON, Jean, né le 8 février 1824, àLaneuvelotte (Meurthe). — Soldat au 1er voltigeurs de la garde. — Coup de feu à l'avant-bras droit

*p.324 MANGIN, Étienne-Bruno, né le 6 octobre 1827, à Pompey (Meurthe). — Caporal au 10e de ligne. — Contusion grave à l'avant-bras gauche

*p.309 PASCAL, Charles, né le 4 juin 1826, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 91e de ligne. — Plaie déchirée à l'avant-bras gauche(...)PÉRISSE, François, né le 9 janvier 1828, à Lindre-Basse (Meurthe). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture comminutive du radius et du cubitus, à quatre centimètres au-dessous du coude gauche, le 7 juin 1855. — Entré le 16 juin à l'hôpital de Péra. — Perte de substance osseuse

*p.311 RISSE, Jean-Pierre, né le 23 janvier 1831, à Altroff (Meurthe). — Soldat au 14e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de l'avant-bras et de la crête de l'os iliaque

*p.386 KUNTZ, Christophe, né le 27 juillet 1829, à Hellering (Meurthe). — Soldat au 20e de ligne. — Fracture du fémur droit au tiers inférieur

*p.368 PETIT, Jean-Baptiste, né.ie:17 niai 1828, à Sauzey (Meurthe). — Soldat au 4ebataillon de chasseurs à pied. — Coups de feu à l'épaule gauche et à la main droite, le 7 juin 1858

*p.135 BAGABD, Nicolas, né le 14 janvier 1831, à Vitrey (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Plaie déchirée au front

*p.389 MARCHAND, Charles-Dominique, né le 28 juin 1823, à Ceintrey (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Fracture comminutive du fémur gauche

*p.363 ERAMER, Jean, né le 28 décembre 1822, à Saint-Louis (Meurthe). — Soldat au 61e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855

*p.155 ANTOINE, Joseph-Léopold, né le 15 novembre 1822, à Einvaux (Meurthe). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Coup de feu qui a emporté l'oeil droit, le 18 septembre 1855. — 3 décembre 1855

*p.138 FHOMONT, Dominique-Joseph, né le 18 janvier 1828, à Parroy (Meurthe). — Caporal au 43e de ligne. — Coup de feu à l'apophyse mastoïde gauche et plaie contuse à l'oreille, le 2 mai 1855. — Entré le 10 mai à l'hôpital de Dolma-Bagtché

*p.140 Louis, François, né le 26 juillet 1827, à Lunéville (Meurthe).— Soldat au 74e de ligne. — Fracture du bord supérieur du coronal avec perte de substance de là table externe

*p.160 DÉPLANCHE, Charles-Gondelbert, né le 23 mars 1827, à Bourdonnay (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Insolation et introduction de sable marin dans les yeux, le 12 août 1854, aux travaux des fortifications de Gallipoli. — Cécité complète. — 20 novembre 1854

*p.142 RITER, François, né le 15 novembre 1825, à Lindrebasse (Meurthe). — Caporal au 95e de ligne. — Fracture des os du crâne avec perte de substance

*p.455 FRICHE, Jean-Baptiste, né le 20 juin 1829, à Bourgaltroff (Meurthe). —■ Soldat au 39e de ligne.— Fracture de la jambe droite

*p.402 GUERBERT, Jean-Charles, né le 31 juillet 1830,.à Gondrexange (Meurthe). — Soldat au 95e de ligne. — Fracture du genou gauche

*p.482 PARENT, Nicolas, né le 25 octobre 1821, à Molring (Meurthe). —Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Fracture du talon gauche

*p.181 RIKFEL, Jacob, né le 23 novembre 1832, à Berthelming (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne. ■—Fracture de la mâchoire inférieure, côté droit

*p.395 SIMONIN, Mathias, né le 15 juin 1828, à Saulxures-lès-Vannes (Meurthe). — Soldat au 12e d'artillerie. — La fesse gauche emportée jusqu'au fémur ainsi que les deux tiers de la partie postérieure de la cuisse

*p.461 MALHERBE, Charles-Nicolas, né le 9 septembre 1828, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 26e de ligne. — Plaie contuse aux doigts de la main gauche et à la cuisse, le 8 mai 1855

*p.474 COLIN, Nicolas-Félix, né le 26 mars 1830, à Vaudemont (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Fracture du pied droit par un boulet, 27 octobre 1855

*p.414 MOLARD, Charles, né le 7 janvier 1825, à Art-sur-Meurthe (Moselle). — Soldat au 10e do ligne. —Éclat d'obus au genou gauche, le 30 juillet 1855. — Entré le 27 août à l'hôpital do l'Université

*p.460 LEBRUN, François, né le 14 mai 1827, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 6e bataillon de

*p.173 SORLAT, Nicolas, né le 12 mars 1826, à Moyen (Meurthe). — Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de l'arcade sourcilière gauche et violente contusion à l'oeil

*p.403 HÉRIQUE, Jacques, né le 4 février 1826, à Ley (Meurthe). — Caporal aux zouaves de la garde.—Fracture de la jambe gauche(...)JOLY, Jean-Claude, né le 24 juin 1816, à Toul (Meurthe).— Maréchal des logis au 4e d'artillerie à pied. — Fracture de la cuisse droite

*p.164 Hue, Antoine, né le23 novembre 1826, à Dianne-Capelle (Meurthe). —Soldat au 19e de ligne. — Plaies contuses à la face

*p.407 PORT, Gaspard, né le 28 mai 1831, à Mittersheim (Meurthe). — Soldat au 1er régiment d'artillerie. — Fracture du genou droit par un éclat de bombe, le 13 novembre 1855

*p.168 MOUCHETTE, Jean-François, né le 10 mars 1827, à Bouxières-aux-Chênes (Meurthe). — Soldat au 49e de ligne. —Plaie contuse à la tête, région orbitaire, le 8 septembre 1855. — Entré le 29 septembre à l'hôpital de Gulhané.—Perte absolue de l'oeil droit.—15 oètobre.1855

*p.408 ROYER, Jean-Pierre, né le 26 novembre 1829, à Lesse (Meurthe). — Caporal au 6e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de la jambe droite avec lacération profonde des parties molles

*p.481 MAURICE, Ferdinand-Joseph, né le 30 mai 1823, àNancy (Meurthe).— Soldat au 3e zouaves. — Plaie contuse à la main gauche

*p.151 MATHISÏ Louis^ né le 19 septembre 1829, à Nébing (Meurthe).— Sergent au 9e bataillon de chasseurs à pied. '■■—Coup de feu à la mâchoire supérieure, le 8 septembre 1855. — Entré à l'hôpital de Dolma-Bagtché. — Perte des grosses molaires du côté gauche et de la portion du maxillaire supérieur, qui-les supporte

*p.152 ROLLING, Hubert, né le 6 décembre 1830, à Dabo (Meurthe). — Soldat au 10e d'artillerie. — Coup de feu à la face, le 8 septembre 1855

*p.169 OLIOT, Joseph, né le 25 septembre 1824, à Bertrichamps (Meurthe). — Caporal au 1er zouaves. — Coup de feu qui a pénétré dans l'oeil droit et est sorti derrière l'oreille du même côté, le 20 juillet 1855. — Fracture de l'angle externe du frontal, de l'os malaire et du maxillaire inférieur. —Entré le 29 juillet à l'hôpital du terrain de manoeuvres

*p.480 HUSSON, Pierre-Léon, né le 13 janvier 1827, àCourcelles (Meurthe). — Sergent au 1er voltigeurs de la garde. — Plaie contuse à la cuisse et fracture du talon gauche

*p.502 SIMÉON, Félix, né le 16 octobre 1828, à Lunéville (Meurthe). — Soldat au 96e de ligne.— Congélation. — Ablation de tous les orteils du pied gauche. — Perte de la dernière phalange des orteils du pied droit. — 22 août 1856

*p.468 TOUSSAINT, Pierre, né le 9 novembre 1832, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne.— Fracture sus-malléolaire

*p.424 DESSEY, Etienne-François, né le 24 mai 1822, à Juvelize (Meurthe). —Soldat au 1er voltigeurs de la garde. — Le mollet enlevé par un éclat d'obus, le 8 septembre 1855. — Entré le 17 septembre à l'hôpital de Gulhané

*p.500 NAJEAN, Charles-Auguste, né le 9 juillet 1831, à Gugney (Meurthe). — Soldat au 31e de ligne. — Congélation des pieds, le 20 décembre 1855. — Ablation des cinq orteils du piod gauche. — 26 février 1856

*p.517 PARAGE, Joseph, né le 22 juillet 1834, à Norroy (Meurthe). — Soldat au 42e de ligne.— Congélation de la main gauche, le 19 décembre 1855. — Atrophie et ankylose des quatre doigts de la main gauche

*p.464 PLAISANCE, Pierre, né le 25 janvier 1833, à Saint-Pole (Meurthe). — Soldat au 1er zoua

*p.496 HOUÏMAN, Michel, né le 25 février 1832, à Badonviller (Meurthe). — Soldat au 4e escadron du train. — Congélation, le 19 décembre 1855. — Ablation des quatre derniers orteils du pied gauche. — 24 juin 1856(...)KLEIN, Jacques, né le 20 mai 1834, à Niderstinzel (Meurthe). — Soldat au 5e escadron du train des équipages. — Congélation, le 11 février 1856. —Ablation de la dernière phalange des trois premiers orteils du pied gauche. — Paralysie de tout le pied. — 22 juillet 1856

*p.515 GROSJEANJ Jules-FrançoiSj né le 27 septembre 1831, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Congélation. — Engorgement des deux membres inférieurs

*p.491 BONIN, Auguste, né le 12 mai 1833, à Bariseyau-Plain (Meurthe). — Soldat au 7e d'artillerie. — Congélation, le 19 décembre 1885.— Amputation du gros orteil du pied gauche. — Douleurs persistantes dans les autres orteils. — 26 mars 1886

*p.516 JEAN, Jules-Nicolas, né le 3 avril 1834, à Sclaincourt (Meurthe). — Soldat au 1er escadron du train des équipages. — Congélation des mains, le 19 décembre 1855. — Chute des deux dernières phalanges de l'auriculaire de la main droite et de la dernière phalange do l'annulaire

*p.300 DoNNiNGEU, Joseph, né le 27 septembre 1827, à Bûhl (Meurthe).— Soldat au 3e zouaves. — Coup de feu à l'avant-bras droit, le 7 juin 1855

*p.284 DENIS, Charles-Victor, né le 18 octobre 1823, à Haroué (Meurthe). — Sergent au 91e de ligne. — Fracture du coude gauche,^éclat de bombe, le 8 août 1855. — Entré le 20 août à l'hôpital du terrain de manoeuvres

*p.265 JUNG, Louis-Philippe, né le 21 juin 1832, à Hattigny (Meurthe).— Soldat au 7e de ligne. — Plaie contuse au bras droit

*p.302 FOUSNAQUER, Joseph-Hubert, né le 14 juin 1831, à Blanche-Église (Meurthe). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Coup de feu qui a traversé l'avant-bras droit à sa partie moyenne et fracturé le cubitus, nuit du

*p.285 LAURENT, Nicolas-François, né le 19 mars 1829, àDommarie-Eulmont(Meurthe). — Soldat au 49e de ligne. —Fracture de l'olécrane

*p.286 MARTIGNON, Jean-Pierre, né le 2 juillet 1829, à Lucy (Meurthe). — Sergent au 15e de ligne. — Coup de feu à travers le coude droit, le 8 septembre 1855. — Entré le 17 septembre à l'hôpital de Gulhané

*p.271 MUEL, Louis-Prosper, né le 28 avril 1828, à Lancesville, devant Nancy (Meurthe). —Soldat aux chasseurs à pied de la garde. — Plaie pénétrante de l'articulation du coude gauche avec fracture de l'avant-bras

*p.212 BULOT, Nicolas, né le 1er novembre 1823, à Lunéville (Meurthe). — Caporal-tambour au 39e de ligne. — Plaies contuses à l'épaule droite et au-dessus de l'oeil droit

*p.290 EitHAitn, Jean-Étienne, né le 28 mai 1819, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 2e zouaves. — Mutilation de l'avant-bras droit

*p.518 THOMAS, Jean-Baptiste, né le 28 octobre 1824, à Laneuville (Meurthe). — Soldat au 7e d'artillerie. — Congélation des mains et des pieds, le 16 janvier 1856. — Atrophie de la jambe droite

*p.361 GOCRIEUX, Joseph, né le 25 juin 1833, à Pont-à-Mousson (Meurthe). — Soldat au 80e de 46

*p.196 SEVRIN, Charles, né le 16 juillet 1830, à Clayeuves (Meurthe). '— Caporal au 6e de ligne. — Éclat d'obus à la région lombaire, le 3 novembre 1834

*p.195 LÔPPINET, Jean-Joseph, né le 7 août 1822, à Manoncourt (Meurthe). — Caporal au 3e zouaves. -— Plaie contuse à la région sacro-lombaire

*p.357 Cicatrice adhérente à l'articulation carpo-métacarpienne. —27 novembre 1855. ■CHRÉTIEN, Dominique-Charles, né le 27 novembre 1831, à Villey-le-Sec (Meurthe). — Soldat au 4e d'infanterie de marine. — Coup de feu à la main droite, le 7 juin 1855. — Désarticulation immédiate du 5e métacarpien droit et de l'auriculaire. — Entré le 17 juin à l'hôpital de l'Université

*p.378 BOULANGÉ, Jean-Baptiste-Nicolas, né le 27 juillet 1831, à Viteuse (Meurthe). — Caporal au 19e de ligne. — Fracture comminutive au tiers inférieur de la cuisse gauche

*p.201 GUYON, Joseph, né le 8 décembre 1830, à Crion (Meurthe). — Soldat au 19= de ligne. — Plaie déchirée à la hanche droite(...)KNITTEL, Amand, né le 9 août 1832, à Hutenhausem (Meurthe). — Soldat au 10e de ligne. — Plaie contuse à la partie supérieure et interne de la fesse droite, près de l'anus

*p.340 BRIOT, Christophe, né le 18 mai 1818, à Château-Salins (Meurthe). — Soldat au 16e d'artillerie. — Fracture des deux derniers métacarpiens de la main gauche

*p.382 DUCRET, Charles-Auguste, né le 30 décembre 1829, à Gerbeviller (Meurthe). — Soldat au 2e zouaves. — Coup de feu traversant la partie moyenne des deux cuisses, le 16 août 1855

*p.381 DARTOIS, François, né le 24 octobre 1827, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 1er bataillon de chasseurs à pied. —■ Coup de feu à travers la cuisse gauche, le 8 septembre 1833. — Entré le 13 septembre à l'hôpital de Varna. — Atrophie et rétraction de la jambe sur la cuisse,— 13 décembre 1853(...)DEL, Dominique, né le 4 septembre 1832, à Pont-à-Mousson (Meurthe). — Caporal, artillerie do marine. — Fracture comminutive du fémur droit et plaies déchirées aux deux jambes

*p.322 GurriiÉ, Antonin, né le 27 octobre 1824, à Saint-Louis (Meurthe). — Soldat aux voltigeurs de la garde. — Fracture de l'avant-bras droit

*p.215 GAULARD, François, né le 21 mai 1829, à Vitrimont (Meurthe). —Soldat au 19e de ligne. — Coup de feu qui a traversé l'épaule gauche

*p.200 CARILLON, Joseph, né le 5 juin 1827, à Guermanche (Meurthe). — Soldat au 1er du génie. — Vaste plaie déchirée à la fesse droite

*p.216 HAZOTTE, Joseph, né le 24 août 1831, à Lubécourt (Meurthe). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie déchirée à l'épaule droite

*p.255 CABASET, Jacques, né le 26 juin 1828, à Nancy (Meurthe). — Caporal au 2e voltigeurs de lagarde. —Le bras gauche fracassé par un boulet et une balle, le 8 septembre 1855

*p.253 253 BERTBAND, Élie,.né le 5 juin 1831, à Gripport (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne. — Le bras gauche emporté par un boulet, le 20 septembre 1854

*p.239 HÉDÉQUER, Jean-Baptiste-Eugène, né le 3 février 1832, à Moncourt (Meurthe). — Caporal

*p.273 POUJOL, Charles-Victor, né le 2 septembre 1825, à Nancy (Meurthe). — Caporal au 74e de ligne. —Fracture du bras gauche par un boulet, le 19 avril 1855

*p.235 CLAUDON, François-Martin, né le 10 octobre 1829, à Jolivet (Meurthe). — Soldat au 3e zouaves. — Deux coups de feu au bras gauche, le 7 juin 1855. — Quatre cicatrices adhérentes

*p.218 MARGO, Jean-Sébastien, né le 15 avril 1827, à Gerbeviller (Meurthe). — Soldat au 3e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à l'épaule gauche, le 5 novembre 1854

*p.262 GÉRARD, Jean-François, né le 5 octobre 1831, à Neuville-les-Badouvillers (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Fracture du bras gauche

*p.281 ZADLER, Jean, né le 29 août 1827, à Neufvillage (Mèurthe). — Soldat au 49e de ligne. — Coup de feu au bras droit, le 17 juillet 1855

*p.528 FISCHER, Jacob-Alexandre, né le 29 décembre 1823, à Château-Salins (Meurthe). — Capitaine au 2e 1re légion étrangère.—- Plaie déchirée à la jambe gauche

*p.527 ARNOULD, Prosper, né le 2 janvier 1831, à Haroué (Meurthe). — Lieutenant au 42e.de ligne. — Plaie contuse à la jambe droite

*p.276 SCHIER, Chrétien, né le 22 octobre 1832, à Hanguerviller (Meurthe). — Soldat au 7e de

*p.274 RENARD, Nicolas, né le 9 juillet 1823, à Maremont (Meurthe). —Soldat au 10e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu au bras gauche, le 12 avril 1855

*p.280 VOUAUX, Nicolas, né le 19 août 1831, à Saint-Maurice (Meurthe). — Soldat au 2e d'artillerie. — Fracture du bras gauche par un éclat d'obus, le 22 mai 1855

*p.386 KUNTZ, Christophe, né le 27 juillet 1829, à Hellering (Meurthe). — Soldat au 20e de ligne. — Fracture du fémur droit au tiers inférieur

*p.368 PETIT, Jean-Baptiste, né.ie:17 niai 1828, à Sauzey (Meurthe). — Soldat au 4ebataillon de chasseurs à pied. — Coups de feu à l'épaule gauche et à la main droite, le 7 juin 1858

*p.135 BAGABD, Nicolas, né le 14 janvier 1831, à Vitrey (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Plaie déchirée au front

*p.389 MARCHAND, Charles-Dominique, né le 28 juin 1823, à Ceintrey (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Fracture comminutive du fémur gauche

*p.363 ERAMER, Jean, né le 28 décembre 1822, à Saint-Louis (Meurthe). — Soldat au 61e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855

*p.155 ANTOINE, Joseph-Léopold, né le 15 novembre 1822, à Einvaux (Meurthe). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Coup de feu qui a emporté l'oeil droit, le 18 septembre 1855. — 3 décembre 1855

*p.138 FHOMONT, Dominique-Joseph, né le 18 janvier 1828, à Parroy (Meurthe). — Caporal au 43e de ligne. — Coup de feu à l'apophyse mastoïde gauche et plaie contuse à l'oreille, le 2 mai 1855. — Entré le 10 mai à l'hôpital de Dolma-Bagtché

*p.140 Louis, François, né le 26 juillet 1827, à Lunéville (Meurthe).— Soldat au 74e de ligne. — Fracture du bord supérieur du coronal avec perte de substance de là table externe

*p.160 DÉPLANCHE, Charles-Gondelbert, né le 23 mars 1827, à Bourdonnay (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Insolation et introduction de sable marin dans les yeux, le 12 août 1854, aux travaux des fortifications de Gallipoli. — Cécité complète. — 20 novembre 1854

*p.142 RITER, François, né le 15 novembre 1825, à Lindrebasse (Meurthe). — Caporal au 95e de ligne. — Fracture des os du crâne avec perte de substance

*p.455 FRICHE, Jean-Baptiste, né le 20 juin 1829, à Bourgaltroff (Meurthe). —■ Soldat au 39e de ligne.— Fracture de la jambe droite

*p.402 GUERBERT, Jean-Charles, né le 31 juillet 1830,.à Gondrexange (Meurthe). — Soldat au 95e de ligne. — Fracture du genou gauche

*p.482 PARENT, Nicolas, né le 25 octobre 1821, à Molring (Meurthe). —Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Fracture du talon gauche

*p.181 RIKFEL, Jacob, né le 23 novembre 1832, à Berthelming (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne. ■—Fracture de la mâchoire inférieure, côté droit

*p.395 SIMONIN, Mathias, né le 15 juin 1828, à Saulxures-lès-Vannes (Meurthe). — Soldat au 12e d'artillerie. — La fesse gauche emportée jusqu'au fémur ainsi que les deux tiers de la partie postérieure de la cuisse

*p.461 MALHERBE, Charles-Nicolas, né le 9 septembre 1828, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 26e de ligne. — Plaie contuse aux doigts de la main gauche et à la cuisse, le 8 mai 1855

*p.474 COLIN, Nicolas-Félix, né le 26 mars 1830, à Vaudemont (Meurthe). — Soldat au 19e de ligne. — Fracture du pied droit par un boulet, 27 octobre 1855

*p.414 MOLARD, Charles, né le 7 janvier 1825, à Art-sur-Meurthe (Moselle). — Soldat au 10e do ligne. —Éclat d'obus au genou gauche, le 30 juillet 1855. — Entré le 27 août à l'hôpital do l'Université

*p.460 LEBRUN, François, né le 14 mai 1827, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 6e bataillon de

*p.173 SORLAT, Nicolas, né le 12 mars 1826, à Moyen (Meurthe). — Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de l'arcade sourcilière gauche et violente contusion à l'oeil

*p.403 HÉRIQUE, Jacques, né le 4 février 1826, à Ley (Meurthe). — Caporal aux zouaves de la garde.—Fracture de la jambe gauche(...)JOLY, Jean-Claude, né le 24 juin 1816, à Toul (Meurthe).— Maréchal des logis au 4e d'artillerie à pied. — Fracture de la cuisse droite

*p.164 Hue, Antoine, né le23 novembre 1826, à Dianne-Capelle (Meurthe). —Soldat au 19e de ligne. — Plaies contuses à la face

*p.407 PORT, Gaspard, né le 28 mai 1831, à Mittersheim (Meurthe). — Soldat au 1er régiment d'artillerie. — Fracture du genou droit par un éclat de bombe, le 13 novembre 1855

*p.168 MOUCHETTE, Jean-François, né le 10 mars 1827, à Bouxières-aux-Chênes (Meurthe). — Soldat au 49e de ligne. —Plaie contuse à la tête, région orbitaire, le 8 septembre 1855. — Entré le 29 septembre à l'hôpital de Gulhané.—Perte absolue de l'oeil droit.—15 oètobre.1855

*p.408 ROYER, Jean-Pierre, né le 26 novembre 1829, à Lesse (Meurthe). — Caporal au 6e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de la jambe droite avec lacération profonde des parties molles

*p.481 MAURICE, Ferdinand-Joseph, né le 30 mai 1823, àNancy (Meurthe).— Soldat au 3e zouaves. — Plaie contuse à la main gauche

*p.151 MATHISÏ Louis^ né le 19 septembre 1829, à Nébing (Meurthe).— Sergent au 9e bataillon de chasseurs à pied. '■■—Coup de feu à la mâchoire supérieure, le 8 septembre 1855. — Entré à l'hôpital de Dolma-Bagtché. — Perte des grosses molaires du côté gauche et de la portion du maxillaire supérieur, qui-les supporte

*p.152 ROLLING, Hubert, né le 6 décembre 1830, à Dabo (Meurthe). — Soldat au 10e d'artillerie. — Coup de feu à la face, le 8 septembre 1855

*p.169 OLIOT, Joseph, né le 25 septembre 1824, à Bertrichamps (Meurthe). — Caporal au 1er zouaves. — Coup de feu qui a pénétré dans l'oeil droit et est sorti derrière l'oreille du même côté, le 20 juillet 1855. — Fracture de l'angle externe du frontal, de l'os malaire et du maxillaire inférieur. —Entré le 29 juillet à l'hôpital du terrain de manoeuvres

*p.480 HUSSON, Pierre-Léon, né le 13 janvier 1827, àCourcelles (Meurthe). — Sergent au 1er voltigeurs de la garde. — Plaie contuse à la cuisse et fracture du talon gauche

*p.502 SIMÉON, Félix, né le 16 octobre 1828, à Lunéville (Meurthe). — Soldat au 96e de ligne.— Congélation. — Ablation de tous les orteils du pied gauche. — Perte de la dernière phalange des orteils du pied droit. — 22 août 1856

*p.468 TOUSSAINT, Pierre, né le 9 novembre 1832, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne.— Fracture sus-malléolaire

*p.424 DESSEY, Etienne-François, né le 24 mai 1822, à Juvelize (Meurthe). —Soldat au 1er voltigeurs de la garde. — Le mollet enlevé par un éclat d'obus, le 8 septembre 1855. — Entré le 17 septembre à l'hôpital de Gulhané

*p.500 NAJEAN, Charles-Auguste, né le 9 juillet 1831, à Gugney (Meurthe). — Soldat au 31e de ligne. — Congélation des pieds, le 20 décembre 1855. — Ablation des cinq orteils du piod gauche. — 26 février 1856

*p.517 PARAGE, Joseph, né le 22 juillet 1834, à Norroy (Meurthe). — Soldat au 42e de ligne.— Congélation de la main gauche, le 19 décembre 1855. — Atrophie et ankylose des quatre doigts de la main gauche

*p.464 PLAISANCE, Pierre, né le 25 janvier 1833, à Saint-Pole (Meurthe). — Soldat au 1er zoua

*p.496 HOUÏMAN, Michel, né le 25 février 1832, à Badonviller (Meurthe). — Soldat au 4e escadron du train. — Congélation, le 19 décembre 1855. — Ablation des quatre derniers orteils du pied gauche. — 24 juin 1856(...)KLEIN, Jacques, né le 20 mai 1834, à Niderstinzel (Meurthe). — Soldat au 5e escadron du train des équipages. — Congélation, le 11 février 1856. —Ablation de la dernière phalange des trois premiers orteils du pied gauche. — Paralysie de tout le pied. — 22 juillet 1856

*p.515 GROSJEANJ Jules-FrançoiSj né le 27 septembre 1831, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Congélation. — Engorgement des deux membres inférieurs

*p.491 BONIN, Auguste, né le 12 mai 1833, à Bariseyau-Plain (Meurthe). — Soldat au 7e d'artillerie. — Congélation, le 19 décembre 1885.— Amputation du gros orteil du pied gauche. — Douleurs persistantes dans les autres orteils. — 26 mars 1886

*p.516 JEAN, Jules-Nicolas, né le 3 avril 1834, à Sclaincourt (Meurthe). — Soldat au 1er escadron du train des équipages. — Congélation des mains, le 19 décembre 1855. — Chute des deux dernières phalanges de l'auriculaire de la main droite et de la dernière phalange do l'annulaire

*p.300 DoNNiNGEU, Joseph, né le 27 septembre 1827, à Bûhl (Meurthe).— Soldat au 3e zouaves. — Coup de feu à l'avant-bras droit, le 7 juin 1855

*p.284 DENIS, Charles-Victor, né le 18 octobre 1823, à Haroué (Meurthe). — Sergent au 91e de ligne. — Fracture du coude gauche,^éclat de bombe, le 8 août 1855. — Entré le 20 août à l'hôpital du terrain de manoeuvres

*p.265 JUNG, Louis-Philippe, né le 21 juin 1832, à Hattigny (Meurthe).— Soldat au 7e de ligne. — Plaie contuse au bras droit

*p.302 FOUSNAQUER, Joseph-Hubert, né le 14 juin 1831, à Blanche-Église (Meurthe). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Coup de feu qui a traversé l'avant-bras droit à sa partie moyenne et fracturé le cubitus, nuit du

*p.285 LAURENT, Nicolas-François, né le 19 mars 1829, àDommarie-Eulmont(Meurthe). — Soldat au 49e de ligne. —Fracture de l'olécrane

*p.286 MARTIGNON, Jean-Pierre, né le 2 juillet 1829, à Lucy (Meurthe). — Sergent au 15e de ligne. — Coup de feu à travers le coude droit, le 8 septembre 1855. — Entré le 17 septembre à l'hôpital de Gulhané

*p.271 MUEL, Louis-Prosper, né le 28 avril 1828, à Lancesville, devant Nancy (Meurthe). —Soldat aux chasseurs à pied de la garde. — Plaie pénétrante de l'articulation du coude gauche avec fracture de l'avant-bras

*p.212 BULOT, Nicolas, né le 1er novembre 1823, à Lunéville (Meurthe). — Caporal-tambour au 39e de ligne. — Plaies contuses à l'épaule droite et au-dessus de l'oeil droit

*p.290 EitHAitn, Jean-Étienne, né le 28 mai 1819, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 2e zouaves. — Mutilation de l'avant-bras droit

*p.518 THOMAS, Jean-Baptiste, né le 28 octobre 1824, à Laneuville (Meurthe). — Soldat au 7e d'artillerie. — Congélation des mains et des pieds, le 16 janvier 1856. — Atrophie de la jambe droite

*p.361 GOCRIEUX, Joseph, né le 25 juin 1833, à Pont-à-Mousson (Meurthe). — Soldat au 80e de 46

*p.196 SEVRIN, Charles, né le 16 juillet 1830, à Clayeuves (Meurthe). '— Caporal au 6e de ligne. — Éclat d'obus à la région lombaire, le 3 novembre 1834

*p.195 LÔPPINET, Jean-Joseph, né le 7 août 1822, à Manoncourt (Meurthe). — Caporal au 3e zouaves. -— Plaie contuse à la région sacro-lombaire

*p.357 Cicatrice adhérente à l'articulation carpo-métacarpienne. —27 novembre 1855. ■CHRÉTIEN, Dominique-Charles, né le 27 novembre 1831, à Villey-le-Sec (Meurthe). — Soldat au 4e d'infanterie de marine. — Coup de feu à la main droite, le 7 juin 1855. — Désarticulation immédiate du 5e métacarpien droit et de l'auriculaire. — Entré le 17 juin à l'hôpital de l'Université

*p.378 BOULANGÉ, Jean-Baptiste-Nicolas, né le 27 juillet 1831, à Viteuse (Meurthe). — Caporal au 19e de ligne. — Fracture comminutive au tiers inférieur de la cuisse gauche

*p.201 GUYON, Joseph, né le 8 décembre 1830, à Crion (Meurthe). — Soldat au 19= de ligne. — Plaie déchirée à la hanche droite(...)KNITTEL, Amand, né le 9 août 1832, à Hutenhausem (Meurthe). — Soldat au 10e de ligne. — Plaie contuse à la partie supérieure et interne de la fesse droite, près de l'anus

*p.340 BRIOT, Christophe, né le 18 mai 1818, à Château-Salins (Meurthe). — Soldat au 16e d'artillerie. — Fracture des deux derniers métacarpiens de la main gauche

*p.382 DUCRET, Charles-Auguste, né le 30 décembre 1829, à Gerbeviller (Meurthe). — Soldat au 2e zouaves. — Coup de feu traversant la partie moyenne des deux cuisses, le 16 août 1855

*p.381 DARTOIS, François, né le 24 octobre 1827, à Nancy (Meurthe). — Soldat au 1er bataillon de chasseurs à pied. —■ Coup de feu à travers la cuisse gauche, le 8 septembre 1833. — Entré le 13 septembre à l'hôpital de Varna. — Atrophie et rétraction de la jambe sur la cuisse,— 13 décembre 1853(...)DEL, Dominique, né le 4 septembre 1832, à Pont-à-Mousson (Meurthe). — Caporal, artillerie do marine. — Fracture comminutive du fémur droit et plaies déchirées aux deux jambes

*p.322 GurriiÉ, Antonin, né le 27 octobre 1824, à Saint-Louis (Meurthe). — Soldat aux voltigeurs de la garde. — Fracture de l'avant-bras droit

*p.215 GAULARD, François, né le 21 mai 1829, à Vitrimont (Meurthe). —Soldat au 19e de ligne. — Coup de feu qui a traversé l'épaule gauche

*p.200 CARILLON, Joseph, né le 5 juin 1827, à Guermanche (Meurthe). — Soldat au 1er du génie. — Vaste plaie déchirée à la fesse droite

*p.216 HAZOTTE, Joseph, né le 24 août 1831, à Lubécourt (Meurthe). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie déchirée à l'épaule droite

*p.255 CABASET, Jacques, né le 26 juin 1828, à Nancy (Meurthe). — Caporal au 2e voltigeurs de lagarde. —Le bras gauche fracassé par un boulet et une balle, le 8 septembre 1855

*p.253 253 BERTBAND, Élie,.né le 5 juin 1831, à Gripport (Meurthe). — Soldat au 7e de ligne. — Le bras gauche emporté par un boulet, le 20 septembre 1854

*p.239 HÉDÉQUER, Jean-Baptiste-Eugène, né le 3 février 1832, à Moncourt (Meurthe). — Caporal

*p.273 POUJOL, Charles-Victor, né le 2 septembre 1825, à Nancy (Meurthe). — Caporal au 74e de ligne. —Fracture du bras gauche par un boulet, le 19 avril 1855

*p.235 CLAUDON, François-Martin, né le 10 octobre 1829, à Jolivet (Meurthe). — Soldat au 3e zouaves. — Deux coups de feu au bras gauche, le 7 juin 1855. — Quatre cicatrices adhérentes

*p.218 MARGO, Jean-Sébastien, né le 15 avril 1827, à Gerbeviller (Meurthe). — Soldat au 3e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à l'épaule gauche, le 5 novembre 1854

*p.262 GÉRARD, Jean-François, né le 5 octobre 1831, à Neuville-les-Badouvillers (Meurthe). — Soldat au 39e de ligne. — Fracture du bras gauche

*p.281 ZADLER, Jean, né le 29 août 1827, à Neufvillage (Mèurthe). — Soldat au 49e de ligne. — Coup de feu au bras droit, le 17 juillet 1855

*p.528 FISCHER, Jacob-Alexandre, né le 29 décembre 1823, à Château-Salins (Meurthe). — Capitaine au 2e 1re légion étrangère.—- Plaie déchirée à la jambe gauche

*p.527 ARNOULD, Prosper, né le 2 janvier 1831, à Haroué (Meurthe). — Lieutenant au 42e.de ligne. — Plaie contuse à la jambe droite

*p.276 SCHIER, Chrétien, né le 22 octobre 1832, à Hanguerviller (Meurthe). — Soldat au 7e de

*p.274 RENARD, Nicolas, né le 9 juillet 1823, à Maremont (Meurthe). —Soldat au 10e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu au bras gauche, le 12 avril 1855

*p.280 VOUAUX, Nicolas, né le 19 août 1831, à Saint-Maurice (Meurthe). — Soldat au 2e d'artillerie. — Fracture du bras gauche par un éclat d'obus, le 22 mai 1855





Blasonmeuse.png Meuse[modifier]



*p.439 ROUYER, François-Isidore, né le 15 septembre 1827, à Froidos (Meuse).—Caporal au 91e de ligne. — Fracture de la jambe droite près des malléoles

*p.152 MUNIER, Nicolas, né le 29 juin 1822, à Étain (Meuse). — Soldat au 1er grenadiers de la garde. ■— Fracture des maxillaires

*p.389 MANGIN, Jean-Charles, né le 17 juin 1829, à Senonville (Meuse). — Soldat au 1er zouaves. — Éclat de bombe à la cuisse droite, le 27 août 1855. — Entré à l'hôpital de DolmaBagtché le 2 septembre. — Entré le 3 octobre à l'hôpital de Nagara. — Cicatrice profonde et adhérente à la partie interne et au tiers supérieur de la cuisse droite avec rétraction des fléchisseurs et abducteurs de la jambe

*p.303 GOUBAUX, Charles, né le 15 août 1827, à Hennemont (Meuse). — Soldat au 49e de ligne. ■— Fracture comminutive de l'avant-bras gauche

*p.343 DIBIOT, Pierre, né le 17 novembre 1831, à Verdun (Meuse). — Soldat au 10° de ligne. — Plaie déchirée à la main droite, entre le pouce et l'index

*p.480 GILBERT, Nicolas, né le 22 février 1828, à Montzéville (Meuse). — Soldat au 2e grenadiers de la garde. — Eclats d'obus au pied et à la cuisse, nuit du 28 au 29 août 1885.— Entré le 5 septembre à l'hôpital de Gulhané

*p.461 MANSUY, Nicolas-Alphonse, né le 11 août 1829, à Saint-Mihiel (Meuse). — Soldat au Ie zouaves. — Le pied droit emporté par un éclat d'obus, le 10 juillet 1855

*p.393 RÏMV, Éloi, né le 22 août 1828, à Pagny (Meuse). — Soldat au 7e de ligne. — Fracture du col dujémur droit

*p.384 FRANÇOIS, Louis-Clément, né le 28 décembre 1819, à Barécourt (Meuse). — Soldat au 1er bataillon de chasseurs à pied. — Éclat de pierre à la cuisse gauche

*p.323 LEMOINE, Charles, né le 9 août 1829, à Saint-Maurice (Meuse). — Soldat au 3e du génie. — Fracture de l'avant-bras droit

*p.251 BAKRUCÀND, Jules-Amédée, né le 11 février 1836, à Varennes (Meuse). — Caporal au 57e de ligné.'— Le bras droit emporté par un boulet, nuit du 27 au 28 août 1855

*p.469 WARION, Ernest, né le 11 janvier 1832, à Verdun (Meuse). — Soldat au 2e grenadiers de la garde. — Fracture comminutive de la jambe droite et plaie contuse au mollet gauche

*p.228 PHILIPPOT, Joseph, né le 2 août 1819, à Hattonchatel (Meuse). — Capitaine au 80e de ligne. —- Fracture de l'humérus gauche

*p.407 ROBIN, Joseph, né le 20 mars 1826, à Iré-le-Sec (Meuse). —Soldatau 7e de ligne. —Coup de feu au genou droit, le 20 septembre 1854

*p.286 LOYSEAU, Michel, né le 25 janvier 1832, à Verdun (Meuse). — Soldat au 50e de ligne. — Coup de feu au coude gauche, le 7 juin 1855

*p.450 COUCHOT, Jean-Baptiste, né le 16 novembre 1821, à Saint-Mihiel (Meuse). — Lieutenant au 96* de ligne. — Fracture du pied droit

*p.424 DEVEAU, Sébastien, né le 13 juillet 1829, à Bethelainville (Meuse). — Soldat au 39e de ligne. — Plaie déchirée à la jambe droite et à la cuisse

*p.483 ROSSIGNOL, Charles-Auguste, né le 2 avril 1827, à Montblainville (Meuse). — Soldat au 49e de ligne. — Coups de feu à l'oeil droit et au pied gauche

*p.425 FERY, François, né le 31 décembre 1831, à Bar-le-Duc (Meuse). — Soldat au 96e de ligne. — Fracture comminutive de la jambe gauche

*p.444 ALBUSTROFF, Augustin-Nicolas, né le 29 mai 1833, à Verdun (Meuse). — Soldat au 3e zouaves. — Coup de feu au pied gauche, le 22 mars 1855

*p.318 CLAISSE, Adam, né le 31 octobre 1831, à Olizy (Meuse). — Soldat au 46e de ligne. — Fracture de l'avant-bras droit et contusion à l'oeil par une grenade, le 12 avril 1855

*p.361 éclat de bombe, le 8 septembre 1855.— Désarticulation des deuxîprerniéres phalanges de l'indicateur et du médius. —Ankylose dos doigts. — 10 janvier£ÎS56. *\" * GÀGNY, François-Prosper, né le 15 février 1831, à Trcveray (Meuse).— Soldat au 85e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855. — Désarticulation du médius dé^îa^main gauche. — Extension et flexion permanente des autres doigts. — 20 octobre 1855

*p.195 LAMINETTE, Jacques, né le 20 juillet 1832, à Han-devant-Pierrepont (Meuse). — Soldat au 9e bataillon de chasseurs à pied. — Contusion par éclat de bombe à la région lombaire, le 29 janvier 1855. — Entré le 21 avril à l'hôpital de Gulhané

*p.260 FELLERT, Etienne, né le 22 janvier 1824, àRouenne(Meuse). — Capitaine au 21e de ligne. — Fracture du bras droit par un biscaïen, le 8 septembre 1858

*p.237 EÎIOND, Charles, né le 31 octobre 1827, à Lacroix-sur-Meuse (Meuse). — Soldat au 2° grenadiers de la garde. — Coup do feu au bras droit, le 8 septembre 1855

*p.377 BERNARD, Pierre, né le 23 novembre 1816, à Laheycourt (Meuse). — Sergent au 3e du génie. — Coup de feu à la cuisse gauche, le 10 décembre 1854. — Cicatrices adhérentes à là cuisse

*p.341 CHASSY, Scipion-Émile-Nicolas, né le 22 septembre 1831, à Merles (Meuse). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de fou à la main droite

*p.201 GAUNY, Claude, né le 11 février 1831, à Sômmedieue (Meuse). — Soldat au 17e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie compliquée à la hanche droite

*p.219 PERRIN, Victor, né le 25 septembre 1832, à Beney (Meuse). — Soldat au 20e de ligne. — Fracture de la clavicule gauche et plaie contuse à la mâchoire

*p.322 HUMBLET, Jean, né le 19 novembre 1830, à Dugny (Meuse). — Soldat au 9° d'artillerie. — Fracture comminutive de l'avant-bras gauche

*p.281 WARIN, Michel, né le 16 août 1833, à Manheuller (Meuse). — Soldat au 2e génie. — Fracture du bras droit

*p.527 CAMUS, Dominique-Nicolas, né le 27 août 1830, à Hattonville (Meuse). —Fracture du crâne

*p.256 CHAUDELEÏ, Sébastien^nè 4ê 25 octobre 182S,iàtChâtrlloh: (Meuse). — Sergent' au 86e de ligne. -r-îCou

*p.deifeu.à-la mâiin 'gauéhè^lè: 8- âèptemSïré-1855

*p.529 MANGIN, Auguste, né le 8 janvier 1812, à Bar-le-Duc (Meuse). — Lieutenant-colonel au 2e du génie. — Coup de feu à la jambe droite

*p.279 VELSCH, Jean-Antoine, né le 20 décembre 1827, à Ancemont (Meuse). — Soldat au 49e de ligne. — Coup de feu au bras droit, le 18 juin 1855





Blasonmoselle.png Moselle[modifier]



*p.366 MORITZ, Nicolas, né le 8 février 1829, à Sarralbe (Moselle). — Soldat au 1er grenadiers de la garde. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855

*p.365 Assaut. — Désarticulation dje l'annulaire et de l'auriculaire. — Gêne dans les mouvements des autres Idoigts.-^-^ octobre 1855. .^ ' . ^«LORRAIN, Nicolas-Constant, né le ^décembre 1830, à Vigny (Moselle).-— Sergent au É2Se de ligne. —Fracture des deux derniers doigts de la main gauche

*p.350 SALIÈRE^, Louis, né ïe 4 février 1836, à Lons-le-Grandville (Moselle). — Soldat au 46e de ligne. — Écrasement de la main gauche, éclat de bombe, le 8 septembre 1855.— Entré le 13 septembre à l'ambulance de la 2e division du 1er corps. — Déformation de la main gauche. — 7 mai 1856

*p.351 SPEYER, Jean-Nicolas, né le 28 janvier 1828, à Mézières (Moselle). —Soldat au 39e de ligne.— Plaie contuse à la main gauche

*p.304 mars 1824, à Gommelange (Moselle). — Soldat au 2e zouaves. — Coup de feu à l'avant-bras gauche, le 16 août 1885

*p.363 KOSTER, Joseph, né le 23 octobre 1827, à Forbach (Moselle). — Soldat au 42e de ligne. — Large plaie au dos de la main droite

*p.329 GHRISTIANY, Mathias, né le 30 décembre 1830, à Veymerange (Moselle). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855

*p.344 FIRMERY, Jean, né le 12 mars 1830, à Rosbruck (Moselle).—Soldat au 14e deligne.—Coup de feu à la main gauche, le 24 mai 1855

*p.307 MERSON, Théodore, né lo 2 mars 1821, à Metz (Moselle). — Caporal au 27e de ligne. — Coup de feu à l'avant-bras gauche, le 8 septembre 1855. — Atrophie de l'avant-bras

*p.309 PETERMANN, Michel, né le 17 octobre 1828, à Wiswiller (Moselle). — Soldat au 49e de ligne. — Fracture du cubitus gauche à sa partie moyenne

*p.179 KALMUS, Nicolas, né le 21 avril 1824, à Kirechnaumen (Moselle). — Soldat au 100e de ligne. — Fracture du maxillaire inférieur

*p.368 PÉTRI, Jean-Pierre, né le 25 octobre 1834f à Achen (Moselle).— Soldat au 4e d'artillerie. — Plaie déchirée au pouce de la main droite, par la charge d'un canon qui a pris feu, le 7 juillet 1855

*p.385 GÉRARD, Pierre, né le 5 novembre 1827, à Saralbe (Moselle). — Soldat au 9e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture du fémur gauche à sa partie inférieure

*p.390 MICHEL, Pierre, né le 2 avril 1833, à Tremecy, (Moselle). — Soldat au 49e de ligne. — Plaie déchirée à la cuisse gauche

*p.139 JAMIN, François, né le 16 août 1833, à Metz (Moselle).— Soldat au 86e de ligne. — Coup de feu à la tête le 7 juin 1855(...)KOPP, Michel-Louis, né le 19 juin 1829, à Meisenthal (Moselle). —Soldat au 91e de ligne. — Coup de feu à la tête, le 12 juillet 1855. — Perte de substance des deux tables du pariétal droit près de la suture sagittale, — 14 août 1855

*p.141 MARTIN, François-Emile, né le 18 janvier 1827, à Metz (Moselle). — Sergent au 1er zouaves. — Fracture avec perte de substance au niveau de la suture fronto-pariétale

*p.370 SCHOUMACHEB, François, né le 14 décembre 1829, à Biding (Moselle). — Soldat au 20e de

*p.176 BARRÉ, Barthélémy, né le 18 mars 1831, à Gomelange (Moselle). — Soldat au 9e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à la joue droite, le 5 juin 1855. — Fracture de la branche droite du maxillaire inférieur. — Entré le 18 juin à l'hôpital de l'Université

*p.369 RODEZ, Jean, né le 1er décembre 1823, à Haspellchiedt (Moselle).— Soldat au 4e d'infanterie de marine. — Coup de feu à la main giuchc, le 1-8 juin 1855. — Amputation de l'indicateur gauche et de son métacarpien. — Entre le 29 août à l'hôpital du terrain de , manoeuvres(...)SALLE, Napoléon-Frédéric, né le 2 octobre 1833, à Metz (Moselle). — Soldat au 26e de ligue. — Plaie déchirée à la main gauche

*p.158 CHOTIN, Jean-François, né le 21 janvier 1831, à Malavillers (Moselle). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde.— Plaie contuse à l'oeil droit

*p.434 MERNY, Casimir-Jean, né le 7 avril 1829, à Hilsprich (Moselle). —Soldat au 14e de ligne. — Plaie large et profonde à la partie supérieure de la jambe droite

*p.454 ENGLENDER, Joseph, né le 1er septembre 1832, à Sarralbe (Moselle). — Soldat au 1er $>aT_ tillerie à pied.— Fracture comminutive de la jambe droite

*p.422 CAYE, Auguste-Victor, né le 20 septembre 1826, à Metz (Moselle). — Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à la jambe droite, le 18 juin 1855. — Atrophie de la jambe droite

*p.167 MARCHAL, Alexandre, né le 20 octobre 1834, à Metz (Moselle). — Caporal aux tirailleurs algériens. — Coup de feu à l'oeil gauche, le 8 septembre 1855

*p.150 KLEIN, Jean, né le 18 mars 1830, à Guesseling (Moselle).— Soldat au 1er voltigeurs de la garde. — Fracture de la mâchoire supérieure

*p.461 MACHOT, Charles, né le 19 juillet 1830, à Montiguy-lez-Metz (Moselle). — Soldat au 86e de ligne. — Plaies confuses à la tête et fracture de la jambe droite, malléole interne, le 31 août 1855

*p.474 BAYER, Jacques, né le 10 avril 1821, à Bettange (Moselle). —Soldat aux chasseurs à pied de la garde. —Fracture du pied gauche

*p.459 KRIWITZ, Joseph, né le 21 juillet 1820, à Forbach (Moselle). — Caporal au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Éclats de bombe au flanc droit et à la jambe droite, le 8 septembre 1855(...)LAUNOIS, Jean-François, né le 7 décembre 1829, à Viviers (Moselle). — Caporal au 21e de ligne. — Fracture de la jambe droite

*p.414 MOLARD, Charles, né le 7 janvier 1825, à Art-sur-Meurthe (Moselle). — Soldat au 10e do ligne. —Éclat d'obus au genou gauche, le 30 juillet 1855. — Entré le 27 août à l'hôpital do l'Université

*p.416 SAINPY, Jean-Baptiste, né le 28 octobre 1833, à Saint-Avold (Moselle). — Sergent au 26e de ligne. — Fracture de la jambe gauche

*p.403 KAFFMANN, Antoine, né le 29 novembre 1829, à Morlange (Moselle). — Caporal au 57e de ligne.— FraGture comminutive du fémur et du genou gauches

*p.163 HARGAT, Alexandre, né le 11 juin ,1833 à Thionville (Moselle). — Caporal au 46e de ligne, — Plaies déchirées à la tête et à la face

*p.168 NICOLAS, François-Charles, ne le 14 septembre 1829, à Lorry-devant-le-Pont (Moselle). — Soldat au 9e de ligne

*p.184 HACKSPILL, Jean-Baptiste, né le 14 septembre 1827, à Metz (Moselle). — Soldat au 3e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie contuse à la région sus-claviculaire droite

*p.165 KHON, Pierre, né le 19 décembre 1833, à Cattenom (Moselle).— Soldat au 1er d'artillerie. — Plaie contuse à l'oeil droit par des éclats de pierre, le 6 juin 1855. — Entré le 16 juin à l'hôpital de Péra

*p.171 RIEFF, Antoine, né le 3 août 1829, à Spieheren (Moselle). — Soldat au 50e de ligne. — Plaie contuse à l'oeil gauche

*p.189 CHELIN, Jacques, né le 17 novembre 1820, à Ars-sur-Moselle (Moselle). — Sergent au 26e de ligne. — Plaie pénétrante à la poitrine, côté gauche, à 8 centimètres en dedans du téton gauche et à son niveau

*p.172 SCHIVRE, Jacques, né le 11 septembre 1833, à Koemgsmacher (Moselle).—Soldat au 3e d'artillerie. —Forte contusion à l'oeil droit

*p.192 ROCIIARD, François-Auguste, né le 19 janvier 1828, à Metz (Moselle). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de baïonnette derrière l'ëpaule droite au-dessous de l'angle inférieur de l'omoplate et au flanc gauche

*p.188 ADLER, Nicolas, né le 22 juillet 1829, a 'Welferding (Moselle). — Soldat au 3e d'artillerie. — Larges plaies à la partie supérieure et antérieure de la poitrine et du bras droit

*p.407 PISTER, Dominique, né le 19 décembre 1820, à Saint-Avold (Moselle). — Soldat au 61e de ligne. — Vaste déchirure des parties molles de la jambe droite par un éclat de bombe, le 19 août 1855. — Amputé immédiatement de la cuisse droite à la partie moyenne. — Entré le 23 août à l'hôpital de Gallipoli

*p.408 ROHR, Michel, né le 12 janvier 1834, à Neunkirch (Moselle). — Soldat au 2e d'artillerie. — Fracture de la jambe gauche par un boulet, le 13 août 1855. — Amputé immédiatement de la cuisse gauche au tiers supérieur le 15 août. — Entré le 5 septembre à l'hôpital de Dolma-Bagtché

*p.447 447 BERTRAND, Jean-Jacques, né le 29 décembre 1826, à Boulay (Moselle). — Lieutenant aux zouaves de la garde. — Fracture du pied droit par une bombe, le 27 août 1855

*p.426 GILLE, Jean-Nicolas, né le 2 février 1827, à Ranguevaux (Moselle). — Soldat au 15e de ligne.— Coup defeuà la jambe droite, le 8 septembre 1855.— Entré le 26 septembre à l'hôpital de Gulhané. — Cicatrice adhérente et étendue au tibia dont une partie de la crête a été enlevée

*p.446 BERTIN, Pierre, né le 11 juillet 1830, à Cheuby (Moselle

*p.412 GADÉ, François, né le 26 février 1834, à Friestroff (Moselle). — Soldat au 3e d'artillerie. — Plaie contuse au genou gauche

*p.445 AVEZAC-LAVIGNE, Claude-Théophile-Léon, né le 28 décembre 1833, à Thionville (Moselle). — Sous-lieutenant au 2e voltigeurs de la garde. — Fracture de la jambe gauche

*p.428 HOERNER, Jean-Nicolas, né le 15 avril 1822, à Boding (Moselle). — Soldat au 97e de ligne. — Coup de feu à la partie postérieure et moyenne de la jambe gauche, le 16 août 1855. — Perte de substance des parties molles

*p.411 BROVILLÉ, Jean-François, né le 24 octobre 1832, à Obervisse (Moselle). —Soldat au 2e du génie. — Coup de feu(?) au genou gauche, le 18 juin 1855.—Ankylose incomplète du genou gauche

*p.429 JACOT, Alexandre, né le 30 janvier 1823, à Metz (Moselle). — Soldat au 3e zouaves. — Fracture comminutive du tibia(...)JAGER, Jean, né le 2 février 1830, à Guerting (Moselle). — Soldat au 1er zouaves. —Plaie déchirée à la jambe gauche

*p.467 SEILLER, Nicolas, né le 13 mai 1828, à Reyersviller (Moselle). — Soldat au 12e d'artillerie. — Lajambe droite emportée par un éclat de bombe, le 11 juin 1855

*p.499 MAYEUR, Jean-Baptiste, né le 26 avril 1826, à Metz (Moselle). — Soldat au 8e bataillon de chasseurs à pied. — Congélation des deux pieds. — Ablation des deux premiers orteils du pied gauche. — Perte de la portion unguéale du gros orteil du pied droit. —23 avril 1855

*p.484 TRESSEL, Pierre, né le 12 août 1822, à Grosbliderstroff (Moselle). — Soldat au 2e grenadiers de la garde. — Plaie compliquée au pied droit

*p.465 REICH, Jacques, né le 19 septembre 1818, à Kappelkinger (Moselle). — Soldat au 28e de ligne. — Fracture delà jambe gauche et plaie contuse à la jambe droite

*p.500 PÉPIN, Jean-Baptiste, né le 22 septembre 1832, â Bichain-la-Ville (Moselle). — Soldat au 7e d'artillerie monté. — Congélation -du pied droit, le 19 décembre 1855. — Ablation du gros orteil

*p.483 SEMIN, Pierre-Eugène, né le 12 juillet 1835, à Sarreguemines (Moselle). — Soldat au 2e du génie. — Plaie compliquée au pied gauche

*p.466 ROLOFF, Pierre, né le 1er septembre 1827, à Lelling (Moselle). — Soldat au 42e de ligne. —■ Coup de feu au, pied gauche, le 8 septembre 1855

*p.463 MULLER, Michel, né le 19 décembre 1828, à \"Woelfling (Moselle). — Soldat au 1er zouaves. -r- Coups de feu au bras et au pied gauches, le 17 août 1855

*p.494 DUVAL, Jean, né le 2Q mai 1832, à Florange-Ebange (Moselle). — Soldat au 39e de ligne. — Coup de feu au pied gauche, le 17 mai 1888. — Amputation des 2e et 3e orteils du pied gauche. — Atrophié de la jambe. — 28 juin 1883

*p.464 PETITMAIRE, François, né le 30 octobre 1834, à Touville-et-Puxieux (?) (Moselle).— Soldat au 91e de ligne.— Fracture du pied droit

*p.232 BERGER, Charles-Nicolas, né le 2 novembre 1834, à Metz (Moselle). — Soldat au 91e de ligne. — Coup de feu au bras droit, fracture comminutive de l'humérus et plaie contuse au flanc gauche, le 8 septembre 1855

*p.248 VIENMAN, Jean, né le 5 mai 1822, à Neunkirch (Moselle). — Soldat au 48e de ligne. — Coup de feu au bras droit

*p.502 SAUTRIAU, Joseph, né le 26 juin 1823, à Bitche (Moselle).— Soldat au 7e de ligne.— Congélation des pieds, le 19 décembre 1835. — Ablation du 3e et du 5e orteil du pied gauche. — Cicatrice adhérente au pied droit. — 1er avril 1856

*p.245 PIERRE, Jean-Jacques, né le 14 avril 1828, à Noiseville (Moselle). — Clairon au 6e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie' déchirée à la partie supérieure et interne du bras gauche

*p.246 SAUTROT, Jean, né le 15 décembre 1818, à Bliesschwegen (Moselle). — Sergent au 3e zouaves. — Coup de feu au bras droit, le 28 mars 1855. — Cicatrices déprimées et adhérentes

*p.229 SPOR, Nicolas, né le 20 mai 1833, à Forbach (Moselle).— Soldat au 1er génie.—Fracture de la tète de l'humérus gauche(...)VUILLAUSIE, Jacques-Nicolas, né le 28 février 1830, à Goin (Moselle). — Soldat au 50e de ligne. — Fracture de l'humérus droit

*p.522 Fatigues excessives en juin 1855. — 14 juillet 1855. - KARPE, Jean, né le 20 septembre 1831,- à (Eting (Moselle).— Soldat au 1er d'artillerie à pied. — Hémiplégie du côté gauche avec rétraction des fléchisseurs des doigts et de la main, suite du scorbut en janvier 1856. — 17 juin 1856

*p.244 NEU, Jacques, né le 29 septembre 1832, à Petit-Rederching (Moselle). — Soldat au 4e d'artillerie. — Eclat de bombe au bras droit, le 24 juillet 1885

*p.207 BLESSURES DES ORGANES GÉNITAUX BERTRAND DE FONSCUBEHTE, Auguste, né le 10 juin 1828, à Metz (Moselle). — Soldat au 1er zouaves. — Coup de feu à la fosse gauche vers le niveau de \"l'échancrure ischiatique, le 5 novembre 1854

*p.516 HESSEMANS, Adam, né le 21 août 1824, à Meysenthal (Moselle). — Soldat(...)KIEFFER, Jean-Georges, né le 8 avril 1834, à Seingbouze (Moselle). — Soldat d'artillerie de marine. — Congélation du pied droit, le 20 décembre 1855. — Perte du gros orteil. — 10 juin 1857

*p.247 THIEL, Pierre, né le 9 avril 1828, au Val-Ébersing (Moselle). — Soldat au 21e de ligne. — Coup de feu au bras gauche, le 8 septembre 1855. — Entré à l'ambulance de la 2e division du 1er corps. — Entré le 30 septembre à l'hôpital du terrain de manoeuvres

*p.297 BRUSSEAUX, Philippe, né le 2 décembre 1830, à Longeville-les-Metz (Moselle). — Soldat au 3e d'artillerie. — Coup de feu au poignet droit, le 12 août 1855

*p.334 BRIAM, Charles, né le 12 mai 1832, à Forbach (Moselle). — Soldat au 26e de ligne. — Cou

*p.de feu a la'main droite, le 1er mai 185

*p.265 KOPPJ François, né le 4 décembre 1827, à Guezting (Moselle). — Soldat au 95u de ligne. — Le bras gauche emporté par un boulet, le 18 juin 1855

*p.286 MANSARD, Joseph, né le 4 juillet 1828, à Anoux-Mancieulles (Moselle). — Soldat au 86e de ligne. — Coup de feu au.coude droit, le 15 mars 1855. — Ankylose complète de l'articulation huméro-cubitale avec flexion de l'avant-bras sur le bras. — 22 mai 1855

*p.270 MEMBRE, Dominique, né le 19 mars 1827, à Homécourt (Moselle). — Soldat au 7e de

*p.292 WAGNER, Louis-François, né le 13 février 1829, à Metz (Moselle).—Soldat au 1er zouaves. — Fracture de l'avant-bras gauche et plaie contuse àla région lombaire, le 4 septembre 1855

*p.354 BACUM, Mathias, né le 12 juin 1826, à Yolmunster (Moselle). — Soldat au 2e voltigeurs de la garde. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855. — Désarticulation de l'indicateur et du médius. — 11 novembre 1855

*p.321 GEIIL, Nicolas, né le 17 novembre 1828, à Merten (Moselle). — Soldat au 39e de ligne. — Fracture de la main gauche

*p.296 BOUTTER, Joseph, né le 15 octobre 1822, à Dalern (Moselle). — Soldat au 39e de ligne.— Coup de feu à l'avant-bras droit

*p.213 COLLIN, Damien-Victor, né le 22 novembre 1835, à Metz (Moselle). — Sergent au 1er bataillon de chasseurs à pied. — Plaie contuse à l'épaule droite et fracture de la tête de l'humérus

*p.215 GOETZ, Frédéric, né le 1er mars 1830, à Berhental(Moselle). — Soldat au 1er zouaves. — Eclat d'obus à l'épaule gauche

*p.362 HOUNCHERINGER, Dominique, né le 7 septembre 1829, à Yutz (Moselle). — Soldat au 57e de ligne. — Coup de feu à la main droite, le 8 septembre 1835. — Désarticulation du pouce

*p.196 REB, Pierre-Paul, né le 30 avril 1835, à Sarralbe (Moselle). — Soldat au 98e de ligne. — Plaies contuses à la région sacrée

*p.373 MORR, Jean, né le 12 mars 1830, à Altrik (Moselle). — Soldat au 10e d'artillerie monté. — Luxation coxo-fémorale

*p.360 FEY, Nicolas, né le 12 septembre 1826, à Liederschiet (Moselle). — Soldat au 19e de ligne

*p.201 JUNG, Jean, né le 10 septembre 1823, à Remelfing (Moselle). — Soldat au 2e zouaves. — Coup de feu, le 7 juin 1855, au niveau du pli de l'aine droite(...)KEFFE, Jean, né le 7 février 1825, à Falck (Moselle). — Soldat au 10e de ligne. — Coup de feu à la partie supérieure de la région iliaque du côté droit, le 8 septembre 1855. —Entré le 17 septembre à l'hôpital de Péra. — Anus contre nature. — 23 décembre 1855

*p.217 Antoine-Dominique, né le 15 février 1830, à Lemberg (Moselle). — Soldat au 79e de ligne. —Fracture du bord axillaire de l'omoplate, côté droit

*p.381 CROMHOLZ, Jean, né le 14 juillet 1832, à Monneren (Moselle). — Soldat au 86e de ligne. — Fracture au niveau du grand trochanter(...)DELATTE, Emile-Charles, né le 16 avril 1832, à Metz (Moselle). —Caporal au 46e do ligne. -— Coup de feu à la partie supérieure et externe de la cuisse droite, le 2 avril 1855. — Entré

*p.356 BOTZ, André, né le 6 juin 1826, à Kerbach (Moselle). — Soldat au 91e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 18 juin 1855(...)BRUSSEAUX, Philippe, né le 2 décembre 1830, à Longeville-les-Metz (Moselle). — Soldat au 3e d'artillerie. — Coup de feu à la main droite, le 12 août 1855

*p.528 JODOCIUS, Auguste, né le 21 octobre 1826, à Sarreguemines (Moselle). — Capitaine au 19e de ligne. — Coup de feu au pied droit, le 5 novembre 1854

*p.524 RENAULD, Charles, né le 20 mai 1825, à Metz (Moselle).—Soldat au 3e d'artillerie à pied. — Rétraction des muscles postérieurs de la jambe gauche

*p.523 LER'SY, Jean, né le 29 mars 1824, à Zetting-Dieding (Moselle). — Soldat au 86e de ligne. — Rétraction du tendon d'Achille, jambe gauche. — Le pied ne repose plus sur le sol que par les orteils. — Amaigrissement notable du membre, suite de scorbut. — 8 septembre 1855

*p.254 BOUR, Nicolas, né le 28 octobre 1836, à Grosbliederstroff (Moselle). —Sergent au 95e de ligne. — Fracture comminutive de l'avant-bras droit

*p.240 KLEIN, Jean, né le 24 juin 1821, à Neufgrangel (Moselle). — Soldat au 14e de ligne. — Fracture comminutive de l'humérus gauche

*p.280 Évacué le 14 août. —12 mars 1856. \"WAGNEZ, Jean-Nicolas, né le 14 avril 1821, à Silleguy (Moselle).—Soldat au 3e du génie. — Énorme plaie contuse à la tête, et le bras gauche brisé

*p.261 FRITZ, Jean, né le 29 avril 1830, à Forbach (Moselle). — Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu au bras gauche et coup de feu à la cuisse gauche, le 18:juin 1855

*p.277 SCHVARTZ, Sébastien, né le 15 décembre 1818, àFénétrange (Moselle). — Soldat au 97e de ligne. — Fracture du bras droit

*p.262 GENTY, Victor, né le 13 décembre 1822, à Hageville (Moselle). — Soldat au 83e de ligne. — Coup de feu au bras droit et plaie contuse au côté droit de la poitrine, le' 8 septembre 1883





Blasonvosges.png Vosges[modifier]



*p.350 RENARD, Jean-Baptiste, né le 20 août 1827, à Frappelles (Vosges). — Soldat au 74° de ligne. — Fracture comminutive des 2e, 3e et 4e métacarpiens de la main droite, le 18 juin 1855. — Consolidation vicieuse

*p.364 Siège —$. - Désarticulation du médius et de son métacarpien. — 4 juin 1855. , t, LAURENT, Jean-Baptiste, né le 11 juillet 1814, à Pair-et-Grandrupt (Vosges). — Capitaine

*p.329 FIFRE, Sébastien, né le 12 octobre 1820, à La Neuville (Vosges). — Soldat au 6e de ligne. — Coup de feu au poignet droit, le 7 juin 1855. — Ankylose de l'articulation radio-carpienne droite

*p.303 GODEL, Jean-Pierre, né le 11 février 1826, à Rupt (Vosges). — Soldat au 42e de ligne. — Coup de feu à l'avant-bras gauche, le 11 décembre 1854

*p.306 LAMBERT, Edouard-Joseph, né le 16 août 1834, à Darney (Vosges). — Soldat au 49e de ligne. — Coup de feu à l'avant-bras droit, le 8 septembre 1855. —Large cicatrice adhérente à la partie postérieure de l'avant-bras

*p.325 PAYOT, Jean-Claude, né le 27 août 1829, à Lahaye (Vosges). — Soldat au 91e de ligne.— Coup de feu à l'avant-bras droit, le 18 juin 1855

*p.326 THIÉRY, Joseph, né le 19 septembre 1825, à Saint-Benoist (Vosges). — Soldat au 86e de ligne. — Coup de feu au poignet droit, nuit du 21 au 22 avril 1855

*p.307 MAURICE, Louis, né le 31 mai 1828, à Saulxures (Vosges). — Soldat au 86e de ligne. — Coup de feu à l'avant-bras droit, le 22 mars 1855

*p.312 SAIKT-DIZIEH, Jean-Baptiste-Joseph, né le 7 août 1833, à Fraize (Vosges). — Soldat au 2° grenadiers de la garde. — Fracture du radius par la chute d'une pierre

*p.311 RIVÂT, Charles-Donat, né le 24 février 1834, à Xamontampt (Vosges). — Soldat au 100e de ligne. — Fracture de l'avant-bras gauche(...)BODIER, Joseph-Eugène, né le 30 avril 1832, à Saint-Baslemont (Vosges). — Soldat au 49e de ligne. — L'avant-bras gauche traversé de part en part au tiers supérieur

*p.366 MORISOT, Charles, né le 31 juillet 1830, à Saint-Menge (Vosges).— Soldat au 1er voltigeurs de la garde. — Coup de feu à la main gauche, le 23 mai 1855

*p.387 LAUNAY, Constant, né le 5 septembre 1829, à Saint-Dio (Vosges). — Soldat au 1erzouaves. — Coup de feu à la cuisse droite, le 8 septembre 1833. — Ankylose incomplète du genou droit avec flexion permanente de la jambe sur la cuisse. — 12 novembre 1853

*p.162 FERRY, Pierre-François, néle 26 juillet 1830, àJuraincourt (Vosges). — Soldat au 28e de ligne.— Coup de feu à l'oeil droit, le 12 avril 1855. —Entré le 13 avril à l'ambulance de la 2e division du 1er corps(...)FRANÇOIS, Joseph-Hippolyte, né le 13 août 1831, à Uzmain (Vosges). —Caporal au 7e de ligne. — Plaie contuse a l'oeil droit

*p.367 NoiROT,,.Joseph, né le 24 janvier 1821, à Saint-Barbé (Vosges). — Soldat au 95e de ligne Trois doigts(...)PERNOT, Augustin, né le 25 août 1828, à La Chapelle-aux-Bois (Vosges). — Soldat au 3e zouaves. — Coup de feu à la main droite, le 7 juin 1855

*p.392 Varices à la cuisse. — 8 mars 1856., PETITCOLAS, Joseph-Jules, né le 10 avril 1832, aux Vallois (Vosges). — Soldat au 7e d'artillerie. — Fracture du fémur gauche, chute de cheval, le 20 avril 1855. — Entré le 17 mai à l'hôpital de Dolma-Bagtché. — Raccourcissement du membre. — 10 juillet 1853

*p.135 BLESSURES DE LA TÊTE AMËT, Jean-François, né le 19 juin 1822, à Raon-aux-Bois (Vosges). — Soldat aux zouaves de la garde. — Violente contusion au côté droit de la tête

*p.153 SCIEAUX, Charles, né le 10 septembre 1830, à Neufchâteau (Vosges). — Soldat au 19e de ligne. — Coup de biscaïen à la face, fracture de la mâchoire supérieure, le 18 juin 1855.— Perte de toute la lèvre supérieure ainsi que d'une portion notable de la partie antérieure du maxillaire du côté gauche avec communication directe, sur ce point, des fosses nasales et buccale. — 27 juillet 1855

*p.140 LOMBARD, Joseph, né le 18 juin 1829, à Neufchâteau (Vosges). — Soldat au 1er zouaves. — Plaie contuse au front et fracture de la partie antérieure du coronal

*p.141 MOURÉ, Jean-Baptiste, né le 6 mars 1833, à Bois-de-Champs (Vosges). — Soldat au 1er zouaves. — Coup de feu à la tête, le 8 septembre 1855. — Entré le 14 octobre à l'hôpital de Gallipoli. — Large cicatrice profonde et adhérente à la région occipito-pariétale gauche avec enfoncement de l'os

*p.371 VIRY, Jean-Nicolas, né le 23 décembre 1825, à Charmois (Vosges). — Soldat au 7e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 8 septembre 1855

*p.456 GÉRARDIN, Jean-Baptiste, né le 12 avril 1832, à Docelles (Vosges). — Soldat au 100° de ligne. — Fracture de la jambe gauche

*p.418 BARLIER, Louis, né le 12 juin 1824, à Belval (Vosges). — Soldat au 43e de ligne.-- Fracture compliquée de la jambe gauche

*p.180 NICOLAS, Victor, né le 12 mai 1832, à Monthureux-sur-Saône (Vosges). — Soldat au 3e d'artillerie. — Fracture de la mâchoire inférieure

*p.401 ETIENNE, François-Eugène, né le 21 janvier 1832, à Pierrefitte (Vosges). — Soldat au 4e d'infanterie de marine. — Fracture comminutive de la cuisse gauche

*p.419 BLAISON, Eugène, né le 19 janvier 1834, à Laneuveville (Vosges),—Soldat au 100e de ligne

*p.402 FINOT, Jean-Baptiste, né le 17 mars 1830, à Gugny-aux-Aulx (Vosges). — Soldat au 50e de ligne. —Fracture de la jambe droite

*p.438 RICHARD, Jean-Joseph, né le 5 novembre 1833, au Val-d'Ajol (Vosges). — Soldat au 62e de ligne. — Coup de feu à la jambe droite

*p.478 CLAUDE, Hippolyte, né le 13 mars 1829, au Val-d'Ajol (Vosges). — Soldat au 39e de ligne. — Plaie compliquée au pied gauche, face dorsale

*p.396 TONNELIER, Quirin, né, le 8 avril 1830, à Bourg-Bruche (Vosges). — Soldat au 10e de ligne. — Plaie contuse à la cuisse droite

*p.174 VAUBOUIIG, Biaise, né le 17 février 1828, à Bellefontaine(Vosges). — Soldat au 17e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie contuse à la tête et à la face

*p.164 JEANPIERRE, Constant, né le 23 février 1829, à Uzemain-la-Rue (Vosges). — Soldat au 3e bataillon de chasseurs à pied. — Éclat de pierre à la face, le 7 juin 1855. — Cataracte de l'oeil droit. — 29 janvier 1856

*p.149 FRÉMIOT, Jean-Pierre, né le 18 novembre 1833, à Bussang (Vosges). — Caporal au 100e de ligne. —Fracture du maxillaire supérieur(...)GROSGEORGE, Pierre-Constant, né le 10 février 1834, à Corcieux (Vosges). — Soldat au 30e de ligne — Coup de feu à la face, le 8 septembre 1855. — Épiphora et ectropion. — 10 décembre 1855

*p.167 Cicatrice difforme au niveau du bord externe de l'arcade sourcilière correspondante. — 24 septembre 1855. ' MARTIN, Lambert, né le 31 mars 1826, à Lépanges (Vosges). — Soldat au 1er bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à l'oeil droit, le 8 septembre 1855

*p.481 Louis, Jean-3aptiste-Auguste, né le 26 octobre 1833, à Remiremont (Vosges). —Soldat au 85e de ligne. —Plaie à la face interne du pied droit

*p.405 MARCHAND, Charles-Philippe, né le 13 janvier 1831, à la Chapelle-au-Bois (Vosges). — Soldat au 19e de ligne. — Fracture de la jambe droite

*p.166 LECLER, Marie-Alexis-Gustave, né le 12 mai 1832, à Mirecourt (Vosges). — Soldat au 4e d'artillerie. — Plaie contuse à l'oeil droit, par une pierre lancée par un boulet, le 17 juin 1855. — Perte complète de la vue de l'oeil droit. — 22 août 1855

*p.151 MIROUEL, Maximilien-Joseph, né le 7 mars 1828, à Contrexeville (Vosges).—Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à la face, le 7 juin 1855

*p.170 PILON, Joseph, né le 20 mai 1829, à Jésonville (Vosges). — Soldat au 2° d'artillerie. — Plaie contuse à l'oeil droit

*p.479 DISPOT, Nicolas-Victor, né le 8 septembre 1827, à Godoncourt (Vosges). — Soldat au 19e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de deux métatarsiens du pied gauche

*p.185 MOUGEL, François-Nicolas, né le 31 août 1819, à Damas-aux-Bois (Vosges). — Soldat au 19e de ligne. — Coup de feu au-dessus de l'omoplate gauche et à la partie inférieure gauche du cou, le 18 juin 1835. — Flexion permanente de la tête sur la poitrine

*p.471 PIERRE, Joseph, né le 21 août 1828, à Rupt (Vosges). — Soldat au 7e de ligne. — Coup de feu à.la malléole externe, jambe droite, le 8 septembre 1855. — Fausse ankylose de

*p.403 JACQUET, Nicolas-Charles, né le 19 septembre 1824, au Val-d'Ajol (Vosges). — Soldat au 1er zouaves.— Coup de feu à la cuisse gauche, le 16 décembre 1854. —Amputé de la cuisse au-dessus du genou. — 5 octobre 1855

*p.487 POISSIER, Pierre, né le 25 janvier 1833, à Darney (Vosges). — Soldat au 2e d'artillerie. — Congélation des pieds. — Désarticulation partielle du pied gauche. — 2 juillet 1855

*p.450 COCHMAN, Loûis'i né le 2 septembre 1824, à Neuvillers(Vosges). — Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture de la jambe droite

*p.483 ROUHIER, Jean-Claude, né le 24 mai 1829, à Gruey (Vosges). — Soldat au 21e de ligne. — Fracture des métatarsiens des deux pieds

*p.449 CnARPENTiER, Jean-Baptiste, né le 10 mai 1825, à Saulxures (Vosges).— Soldat au 3e d'artillerie à pied. — Fracture de la jambe gauche

*p.423 CLAUSSE, Jean-Nicolas, né le 11 juillet 1823, à Trémouzey (Vosges). — Soldat au 3e zouaves. — Coup de feu à la jambe droite, le 5 novembre 1854

*p.495 GAILLARD, Jean-Pierre, né le 27 juin 1832, à Portieux (Vosges). — Sergent au 7e bataillon de chasseurs à pied.— Congélation du pied droit, mars 1856, —Amputation du gros orteil du pied droit. — Atrophie du pied. — 23 juin 1856

*p.446 BERNARD, Charles-Victorin, né le 23 mars 1829, à Dombrot (Vosges). — Sergent au 1e 1' grenadiers de la garde. — Coups de feu à la jambe et au pied gauches, le 8 septembre 1855

*p.445 ARNOUX, Charles, né le 27 mars 1834, à Ramberwillers (Vosges). — Soldat au 100e de ligne. — Éclat de Bombe à la jambe gauche

*p.247 247 SCHABACH, Jean-Nicolas, né le 12 janvier 1832, à Celles (Vosges). — Soldat au 19° de ligne. — Fracture du bras droit

*p.232 BLAISE, Nicolas, né le 24 décembre 1831, à Lasalle (Vosges). — Soldat au 10e bataillon

*p.243 243 traîné l'ankylose de l'articulation radio-carpienne avec atrophie des muscles de l'avantbras. _ 19 août 1885.' MARCHAL, Nicolas, né le 24 décembre 1831, au Puid (Vosges). — Soldat au 1er bataillon de chasseurs à pied.'— Fracture comminutive de l'humérus droit

*p.522 LAXENAIRE, Jean-Nicolas, né le 17 octobre 1823, àLaCroix-aux-Mines (Vosges). —Soldat

*p.521 COLINMAIRE, François, né le 15 juillet 1829, à Gugney-aux-Aulx (Vosges). — Soldat au 17e bataillon de chasseurs à pied. — Perte de la vue de l'oeil droit, taie épaisse envahissant la cornée transparente(...)CONDRE, Jean-Baptiste, né le 24 janvier 1831, à Bourg-Bruche (Vosges). — Soldat au 10e de ligne. — Ophthalmie chronique et incurable. — 31 décembre 1855. : COURT, Ferdinand-Toussaint, né le 1er novembre 1832, à Aubenas (Ardèche). — Caporal au 95e de ligne. — Perte de la vue de l'oeil droit par

*p.498 MARCHAL, Joseph, né le 13 septembre 1827, àLabroque (Vosges). — Soldat au 3ezouaves. — Contusion aux reins par un éclat d'obus, le 22 avril 1885

*p.225 COURTOIS, Jean-Baptiste, né le 10 février 1827, à Ruaux (Vosges). — Sergent au 1er grenadiers de la garde. — Fracture comminutive de l'humérus droit

*p.517 LOUISON, Auguste, né le 15 décembre 1822, à Clorjus (Vosges). —Soldat au 33e de ligne. — Congélation des mains, le 19 décembre 1853. —Perte des dernières phalanges du pouce et des doigts des deux mains. — Rétraction et adhérence des tendons fléchisseurs. — 18 juin 1836

*p.518 VOIRINJ Aimé-Nicolas, né le 15 avril 1832, au Val-d'Ajol (Vosges). -= Soldat d'artillerie à cheval de la garde. — Congélation des mains, le 20 décembre 1855. — Perte des phalangines et des phalangettes des doigts de la main droite

*p.520 ANTOINE, Léopold, né le 20 avril 1819, à Arrentès (Vosges). — Soldat au 6e de ligne. — Hémiplégie incomplète du côté droit consécutive à une chute qui a déterminé un épaneliement

*p.298 CLAIR, Joseph, né le 22 janvier 1831, à La Petite-Raon (Vosges). —Soldat au 5e bataillon de chasseurs à pied. — Plaie déchirée à l'avant-bras droit avec fracture du radius au quart inférieur

*p.251 BARDOT, Deil-Nicolas, le 13 avril 1819, à Clerpis (Vosges). — Soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied. -^ Coup de feu au coude gauche, le 31 août 1855

*p.252 BERNARD,, Nicolas-Philibert, né le 29 juin 1816, ,àj.Damblain, (Vosges

*p.266 LACÔÏE, Victor-Honoré, né le 23 mai 1834, à Tholy (Vosges).— Soldat au 49e de ligne. — Coup de feu au bras droit, le 8 septembre 1855

*p.250 AiziER, Jean-Louis, né le 19 avril 1813, au Val-d'Ajol (Vosges). — Capitaine au 95e de ligne. — Fracture comminutive de l'humérus gauche

*p.286 MATHIEU, Jean-Baptiste, né le 22 juin 1821, à Saint-Rémy (Vosges). — Soldat au 3e zouaves. — Fracture du coude gauche, le 5 novembre 1854

*p.270 MATHIEU, Joseph-Eugène, né le 4 juillet 1828, à Vincey (Vosges). — Soldat au 17e bataillon de chasseurs à pied. — Fracture du bras droit

*p.288 VALLENCE, Jean-Marie, né le 25 avril 1834, à Bois-de-Champ (Vosges). — Soldat au 100e de ligne. — Coup de feu au coude droit, le 8 septembre 1855. — Ankylose incomplète de l'articulation huméro-cubitale, rétraction des muscles fléchisseurs de l'avant-bras. — 19 janvier 1856

*p.294 ARNOULD,: Jean-Joseph., né le 21 janvier 1832, à Rupt (Vosges). —Soldat

*p.295 BERNÉT, Charles-Louis, né le.2 mars 1831, à Escles (Vosges). — Caporal au 62e de ligne. — Fracture des extrémités inférieures du radius et du cubitus

*p.336 PIERSON, Victor, né le 5 septembre 1831, à Vouxey (Vosges). — Soldat au bataillon de chasseurs à pied de la garde. — Les doigts de la main gauche emportés

*p.200 DAVID, Pierre, né le 29 août 1829, à Sandancourt j(Vosges). — Soldat au 85e de ligne. — Coup de feu à la hanche gauche, le 8 septembre 1855. — Fracture do l'os iliaque. — Entré le 17 septembre à l'hôpital de Gulhané. — Perte de substance osseuse

*p.362 HEULLUY, Victor, né le 19 janvier 1823, à Aydoiles (Vosges). — Caporal au 4e bataillon de chasseurs à pied. — Coup de feu à la main gauche, le 7 juin 1855

*p.361 GÉRARD, Joseph, né le 7 février 1828, à Fraizé (Vosges). — Soldat au 86e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 18 mars 1855

*p.316 AUBERTIN, Louis, né le 10 mars 1834, à Belmont (Vosges). — Soldat au 91e de ligue. — Fracture des trois derniers métacarpiens de la main gauche

*p.357 CLAUDE, Henri, né le 20 juillet 1819, à Vildersbach (Vosges). — Soldat au 82e de ligne. — Coup de feu à la main droite, le 7 juin 1855

*p.373 JACQUEMN, Nicolas-François, né le 3 octobre 1829, à Saint-Jean-de-Marché (Vosges). — Soldat au 6e de ligne. — Luxation spontanée de la tète du fémur droit, en haut et en arrière

*p.341 CONOT, Nicolas-Sébastien Joseph, né le 19 janvier 1815, à Dompaire (Vosges). —Capitaine aux tirailleurs algériens. — Fracture comminutive des 4 premiers métacarpiens

*p.338 BLESSURES DE LA MAIN ET DES DOIGTS AIZIER, François, né le 20 février 1827, au Val-d'Ajol.(Vosges). — Soldat au 82e de ligne. — Coup de feu à la main gauche, le 5 novembre 1854

*p.321 GÉRARDMER, Joseph-Constant, né le 19 avril 1830, à Val-d'Ajol (Vosges). — Soldat au 28e de ligne. — Coup de feu à l'avant-bras droit, le 22 mai 1855

*p.213 213 CHARLIER, Jean-Prosper, né le 29 novembre 1830, à Bazemback (Vosges). — Soldat au 10e de ligne. —L'épaule droite fracturée par un éclat d'obus, le 7 juin 1855.— Destruction d'une partie considérable de l'omoplate droite. — Les mouvements d'élévation, de rotation et d'abduction sont complètement impossibles. — 16 juillet 1855

*p.215 GUILLAUME, Joseph-Louis, né le 15 mai 1831, à Monthureux-sur-Saône (Vosges). —Soldat au 2e d'artillerie. — Éclats d'obus à l'épaule

*p.242 MARCHAL, Jean-Baptiste, né le 15 juin 1805, à Belval (Vosges). — Caporal au 86e de ligne. — Fracture de l'humérus et du radius, bras gauche

*p.239 GIRONDEL,François,né le 6 juin 1833, à Rothan(Vosges(...)HACQUARD, Charles, né le 26 août 1828, à Épinal (Vosges). — Soldat aux zouaves de la garde. — Fracture complète du bras et de l'avant-bras droit

*p.237 FERRY, François, né le 20 août 1828, à Labroque (Vosges). — Soldat au 39e de ligne

*p.222 THOMAS, Jean-Baptiste, né le 15 mars 1830, à Saint-Dié (Vosges). — Soldat au 19e de ligne. — Large plaie contuse à l'épaule gauche et au dos

*p.238 Jean-Pierre, né le 28 mai 1831, à Colroy-la-Grande (Vosges

*p.220 PROVOT, Jean-Baptiste-Victor, né le 1er octobre 1821, à Anould (Vosges). — Soldat au train des équipages de la garde. — Luxation sous-coracoïdienne

*p.219 PHILIPPE, Jean-Nicolas-Louis, né le 3 avril 1830, à Saint-Étienne (Vosges). — Soldat au 19e de Ligne. — Fracture de la clavicule et de l'épaule droite

*p.202 PIERREL, François-Florian, né le 4 mai 1829, à La Bresse (Vosges).,— Soldat aux

*p.509 MOREL, Victor, né le 27 janvier 1831, à Chatas (Vosges). —Soldat au 28e de ligne. — Entré le 22 mars 1856, atteint de typhus, à l'ambulance de la 3e division du 1er corps

*p.503 THIRION, Joseph, né le 20 novembre 1829, à Senones (Vosges). — Soldat au 98e de ligne. — Congélation des pieds, le 19 décembre 1855. — Entré le 26 décembre 1855 à l'hôpital de Dolma-Bagtché. —Ablation du gros orteil et de la phalange du 3e orteil du pied gauche. — Évacué le 8 janvier. — 1er mars 1856

*p.505 RÉSECTIONS DES OS DES MEMBRES BARJONET, Nicolas-Théophile, né le 22 juin 1830, à Remoncourt (Vosges). — Soldat au 1er grenadiers de la garde. — Coup de feu à la partie supérieure du bras droit

*p.256 Siège. — Entré à l'ambulance de la 2«, division du i\\ÉT corps. — Amputé au tiers supérieur, le 15 avril, —: Évaesé lé 24 avril, -r- 4^ juillet 1855,. -o CuEViiiER, Juste, né le 18 novembre 1833, à'Comimont (Vosges).—Soldat au 100e de ligne

*p.523 MANGEOL, Joseph, né le 16 avril 1832, à Belmont (Vosges). — Soldat au 3e zouaves. — Cécité amaurotique subite dans la nuit du 15 au 16 août 1855. — 13 septembre 1855

*p.273 PORSON, François, né le 1er mai 1831, à Saint-Dié (Vosges). — Soldat au 1er zouaves.—■ Coup de feu au bras droit

*p.529 MASSON, Charles, né le 26 août 1822, à Rambervillers (Vosges). — Capitaine au 49e de ligne.— Fracture comminutive du fémur droit, au grand trochanter

*p.279 VALENTIN, Henri, né le 10 juillet 1827, à Gérardmer (Vosges). — Tambour au 30e de ligne. — Fracture de l'avant-bras droit

*p.261 GALAT, Louis-Philippe, né le 13 novembre 1830, à Hellainville (Vosges). — Soldat d'artillerie de marine. —Le bras droit emporté par un boulet et plaie contuse à la face, le 7 juin 1855. — Amputé du bras droit. — Entré le 11 juin à l'hôpital de Dolma-Bagtché